Bilan 2018 de l’AFG: 1,5 milliard d’euros collectés en épargne salariale, un nouveau record

24 Avril 2019 - Catégorie : À la Une

L’Association Française de la Gestion financière (AFG) publie son enquête annuelle sur les chiffres de l’épargne salariale en 2018 et annonce une collecte positive de 1,5 milliard d’euros. Un nouveau record depuis 2011.

 

Avec une légère baisse des encours à 125,5 milliards d’euros en fin d’année 2018 (contre 130 milliards d’euros d’encours en 2017), l’épargne salariale se porte positivement et continue d’évoluer.  

 

Au total, ce sont 324 000 entreprises qui sont équipées d’un dispositif d’épargne salariale, dont 319 000 entreprises de moins de 250 salariés, soit une progression de 3% par rapport à 2017. 

 

Une hausse significative des encours d’épargne salariale

L’épargne salariale est de mieux en mieux perçue par les salariés et les entreprises. En effet, les investissements dans les PEE et PERCO continuent d’augmenter, avec une hausse de 5%, soit 15,2 milliards d’euros, ce qui représente une augmentation de plus de 800 millions d’euros par rapport à 2017. Les salariés n’hésitent plus à verser volontairement dans leurs dispositifs d’épargne salariale (+ 9%).

 

Une épargne salariale investie en actions

Au 31 décembre 2018, l’AFG note que l’épargne salariale investie en actions représente plus de 55% des encours totaux, répartie de cette manière selon les classes d’actifs : 37% via les fonds d’actionnariat salarié, 11% via les fonds actions et le reste via les fonds diversifiés mixtes .

 

Un intérêt grandissant pour l’investissement socialement responsable (ISR)

On peut noter que l’Investissement Socialement Responsable (ISR) intéresse de plus en plus et « représente plus d’un quart de la part de l’épargne salariale investie dans les fonds diversifiés ». A fin 2018, l’épargne salariale investie sur les fonds solidaires progresse de +8%, ce qui représente un encours de 7,9 milliards d’euros.

 

Le PERCO continue sa progression

A fin 2018, ce sont désormais 217 000 entreprises qui sont équipées d’un PERCO et 2,6 millions de salariés qui en sont détenteurs (+9% sur un an), pour un total de 16,6 milliards d’euros d’encours. 
 

A savoir que les 2/3 des PERCO sont des PERCO « Plus », qui investissent une partie de l’épargne dans les PME-ETI (+22% sur un an).
La gestion pilotée du PERCO, elle aussi, continue sa progression : 51% des salariés utilisent ce mode de gestion en 2018, contre 48% des salariés en 2017.

 

L’AFG conclue son communiqué de presse en ajoutant « Le projet de loi PACTE actuellement en discussion doit contribuer à renforcer l’attractivité des produits d’épargne retraite en donnant le choix aux salariés de sortir en rente ou en capital, et en leur permettant de transférer leur épargne entre les différents produits. L’harmonisation des différents produits d'épargne retraite, notamment au plan fiscal, participera au succès de cette réforme. »

 

PDF Télécharger l'infographie[768.1ko]Nouveau

PDF Télécharger le communiqué de presse[181.84ko]Nouveau

 

 

 

 

 

 

Informations tirées du communiqué de presse de l’AFG - mars 2019.
 

Sur le même thème

Votre espace client épargnant fait peau neuve!

25/03/2019 - À la Une
Simplification des parcours d’opérations, clarté et accessibilité des informations, nouveau design dynamique et chaleureux, votre espace client évolue. Découvrez–le vite en vidéo !   Lire la suite

L’épargne salariale sous les projecteurs du 25 au 29 mars!

22/03/2019 - À la Une
La Semaine de l’épargne salariale revient pour sa 3e édition du 25 au 29 mars ! Évènement de dimension nationale dont Epsens est partenaire, son objectif est d’aider les entreprises à valoriser leurs dispositifs d’épargne salariale auprès de leurs salariés.   Lire la suite

Loi PACTE, LFSS 2019 : comprendre les mesures phares en faveur de l’épargne salariale et retraite

21/03/2019 - À la Une, Loi Pacte
La suppression du forfait social pour les TPE-PME et la création du Plan d’épargne retraite (PER) sont les deux mesures phares en faveur de l’épargne salariale et retraite, discutées dans le cadre du projet de loi PACTE.   Lire la suite