Comment expliquer les taux négatifs ? Causes et conséquences

Novembre 2019

Comment expliquer les taux négatifs ? Causes et conséquences

Raphaël Dupuy-Salle - Gérant de taux, Humanis Gestion d’Actifs

Taux négatifs, de quoi s’agit-il ? Comment expliquer cette anomalie économique et quelles sont les conséquences pour votre épargne salariale ? Explications de Raphaël Dupuy-Salle, gérant de taux chez Humanis Gestion d’Actifs.

Catégorie : Actualités des marchés

Afficher les sous-titres

 

Qu’est ce qu’un taux négatif ?

 

Qu'est-ce qu'un taux d'intérêt tout d'abord ? Il s'agit de la rémunération que doit payer un emprunteur à son prêteur. Ce taux est censé refléter au moins 3 choses : Le risque du non remboursement du prêt, le taux de croissance et l’inflation. Donc en théorie, avec une croissance positive et une inflation également positive, et un risque de non remboursement, qui, par définition ne peut être que positif, les taux d'intérêt devraient être positifs. Or, aujourd'hui ce n'est plus le cas. La majorité des emprunts ayant des maturités inférieures à 3 ans, sont en taux négatifs. Mais également les emprunts qui ont des échéances bien plus longues, comme par exemple, le taux d'emprunt 10 ans français qui est à -0,05%. En payant un intérêt négatif, c'est le prêteur qui donne de l'argent à l’emprunteur. Et la logique économique est alors inversée !

 

Comment expliquer cette anomalie économique ?

 

Cette situation paradoxale s'explique, entre autres, par les interventions massives de la Banque centrale européenne qui a pour objectif de soutenir la croissance économique et l’inflation. Elle injecte tous les mois 20 milliards sur les marchés et crée ainsi un surplus de liquidité. Parallèllement, elle a abaissé son taux de dépôt à -0.50% ce qui crée une masse monétaire à taux négatifs que les banques vont essayer de réinvestir à des taux moins négatifs. En poussant les taux toujours plus bas, la Banque centrale européenne souhaite faciliter l’investissement des entreprises et des ménages et pousser les épargnants à consommer afin de relancer la croissance économique, et au final l’inflation.

 

Quelles sont les conséquences pour les épargnants ?

 

Les conséquences sont là aussi multiples. En assurance vie, elle vont faire baisser les rendements des fonds en euros. Dans l’immobilier, elle va faire baisser le taux des emprunts, et donc monter le prix des biens. Enfin, dans le cadre de votre épargne salariale : Elle va continuer à faire baisser les rendements des fonds monétaires vers des niveaux encore plus négatifs. Pour les fonds obligataires, cette baisse aura été positive, avec des effets de revalorisation. Mais ils aborderont l'année 2020, avec des rendements proches de 0%. Enfin, cette non rémunération du risque continuera à être un soutien pour le marché actions qui lui, continuera à verser des dividendes encore très positifs.

 

Vos dernières vidéos

Accéder à la Web TV

un_debut_dannee_sur_fond_depidemie
Mars 2020

Marchés actions : un début d’année sur fond d’épidémie

Catégorie : Actualités des marchés
le_point_eco_a_quoi_sattendre_pour_2020_
Février 2020

Le point éco : à quoi s'attendre pour 2020 ?

Catégorie : Conjoncture économique