Le dossier mensuel de conjoncture - décembre 2019

13 Janvier 2020

La synthèse mensuelle du mois de décembre 2019 sur la conjoncture économique et financière.

 

À retrouver dans notre dossier mensuel de conjoncture :

Croissance mondiale pénalisée par la montée des incertitudes 

  • La croissance mondiale a été estimée en baisse par le FMI à 3,7% pour 2018. L’institut prévoit de même 3,7% pour 2019.
  • Le commerce mondial sur le premier semestre a enregistré une hausse de 3,5% en ga contre 4,7% en 2017.
  • La croissance aux États-Unis a enregistré une hausse tonique de 3,5% en T3 2018 (rythme annualisé). La consommation des ménages demeure le principal moteur de cette dynamique. 
  • En zone euro, le PIB a progressé de 0,2% en T3 2018 (t/t), soit de 1,7% sur un an. 
  • En France, la croissance se confirme sur un rythme plus modéré depuis le début de l’année. Le PIB progresse à +0,4% en T3 2018. 
  • Le taux d’inflation aux États-Unis a atteint 2,2% en novembre en ga. En zone euro, la hausse des prix atteint 1,6% en décembre. 

 

 

Etats-Unis : quelques signes d’essoufflement 

>Scénario privilégié : croissance à +2,8% (ga) en 2018

  • Le PIB en T3 2018 progresse de 3,5% en rythme annualisé (ra), soit la plus forte hausse depuis 2014. En T2, la croissance était de 4,1%.
  • La consommation des ménages reste très dynamique à 4% de hausse en T3. 
  • L’ISM manufacturier recule en décembre à 54,1  contre 59,3 en novembre
  • 312K créations d’emplois ont été enregistrées en décembre. Le taux de chômage atteint 3,9% de la population active. Les hausses de salaire atteignent 3,2% en ga. 
  • Le taux d’inflation enregistre une hausse de 2,2% en novembre et de 2,2% pour l’inflation sous-jacente. 
  • Les mesures protectionnistes prises par Donald Trump commencent à se diffuser sur les coûts de production et marges des entreprises américaines. 

 

 

Zone euro : retour à la réalité   

>Scénario privilégié : croissance de 2% en 2018

  • La croissance en zone euro a progressé de 0,2% au T3 2018 (t/t), soit de 1,7% sur un an.
  • L’industrie manufacturière affiche son rythme le plus faible depuis février 2016. L'indice PMI manufacturier de la zone euro passe de 51,8 en novembre à 51,4 en décembre. 
  • L’indice PMI composite passe de 52,7 en novembre à 51,1 en décembre. Le ralentissement se poursuit.
  • La confiance enregistre en décembre un fort recul à la fois pour les entreprises et pour les ménages. 
  • Le taux de chômage recule à 7,9% de la population active en novembre. Le taux le plus bas depuis octobre 2008.
  • Le taux d’inflation s’élève à 1,6% en décembre. L’inflation core enregistre une hausse de 1% en ga.

 

 

France : une croissance en T4 entachée par les manifestations

>Scénario privilégié : croissance à 1,5% en 2018

  • Au  troisième trimestre 2018, le PIB a progressé de 0,3% après 0,2% au second trimestre. Cette légère reprise s’explique par un accroissement de la consommation des ménages (+0,4%) et par la poursuite de la dynamique sur l’investissement des entreprises (1,5%).
  • Le taux de chômage reste stable en T3 2018 par rapport au trimestre précédent à 9,1% de la population active (au sens du BIT). En France métropolitaine, le nombre de chômeurs croît et concerne 2,6 millions de personnes. 
  • En décembre, les prix à la consommation ont augmenté de 1,6% en ga. 
  • Le mouvement des gilets jaunes pénalise l’activité économique en fin d’année et pourrait retirer 0,2 point de croissance sur 2018. 
  • 10 milliards d’euros ont été prévus pour 2019 pour faire face à « l’état d’urgence sociale » sous forme d’exonération de charges et d’impôts. 

 

 

Télécharger le dossier complet

Sur le même thème

Flash gestion: COVID-19, les Etats et les banques centrales réagissent

23/03/2020 - Marchés financiers
  Environ 3 mois après son apparition en Chine, l’épidémie de coronavirus a été déclarée pandémie par l’OMS le 11 mars dernier. Les gouvernements européens prennent des mesures de plus en plus draconiennes face à l'accélération de sa progression.  Lire la suite

Flash gestion: COVID-19, plans de relance en Europe et aux Etats-Unis

23/03/2020 - Marchés financiers
  Malgré une hausse de plus de 23% de l’indice CAC 40 depuis les points bas du 16 mars dernier, les indices actions mondiaux ont clôturé le premier trimestre de l'année sur des baisses jamais atteintes depuis la crise financière de 2008, en raison notamment de l'aggravation de la crise sanitaire aux Etats-Unis et de son impact sur l'activité économique des pays en confinement.    Lire la suite

Flash gestion: les marchés financiers baissent mais il faut raison garder

28/02/2020 - À la Une, Marchés financiers
Les marchés actions viennent de connaître une correction brutale et généralisée. L’once d’or a atteint des niveaux inédits depuis 2013 et les taux obligataires de certains pays, comme les Etats-Unis ou l’Allemagne, ont fortement baissé car considérés au même titre que l’or comme des valeurs refuges.    Lire la suite