Foire aux questions

Retrouvez les questions que se posent vos entreprises clientes.

L’abondement est une aide financière complémentaire de la part de l’entreprise à ses salariés sur leurs sommes épargnées sur un PEE et/ou PERCO. Il peut varier de 10% à 300% de leurs versements (participation, intéressement ou économies personnelles). Avantageux, l’abondement est exonéré de charges patronales et d’impôt sur les bénéfices de l’entreprise.

 

Vous optimisez ainsi votre politique sociale tout en profitant d’avantages fiscaux et sociaux.

 

De même, les sommes issues de l’abondement sont exonérées d’impôt sur le revenu pour ses bénéficiaires, exonérées de charges sociales salariales (hors CSG et CRDS) et exonérées d’impôt sur les plus-values (hors CSG et CRDS et prélèvements sociaux).

 

Enfin, l’abondement est révisable tous les ans. Il peut même être supprimé en cas de difficulté.

 

En savoir plus

Vous disposez d’un espace client dédié à votre entreprise. Il regroupe toutes les informations relatives à la vie du ou des plans de votre entreprise. Vous y trouverez entre autres le compte-rendu de chaque traitement collectif, la position des comptes, les statistiques de versements, de retraits, de placement…

 

 

Pour votre profil d’entreprise sans bénéfices, nous vous conseillons de choisir l’intéressement. Avec cette solution, vous motivez vos salariés en leur versant une prime en fonction de l’atteinte d’objectifs collectifs et de résultats préalablement définis. C’est une solution libre.

 

En savoir plus

Les salariés disposent d’un espace client dédié à partir duquel ils peuvent consulter leurs avoirs et effectuer toutes leurs opérations : versements, arbitrage, demande de déblocage etc.

Une application Smartphone a également été développée afin de faciliter leur suivi.

Enfin, des simulateurs sont à leur disposition afin de les aider à épargner : calculer son épargne, déterminer son profil d’investisseur etc.

 

En savoir plus

Des réunions peuvent être organisées pour familiariser les salariés et les partenaires sociaux avec le(s) dispositif(s) mis en place au sein de l’entreprise. Vous êtes informés régulièrement au sein de votre entreprise via la présentation des évolutions réglementaires, d’un reporting financier, de la gestion administrative.

Humanis accompagne et assiste avant, pendant, et après la mise en place des dispositifs choisis. La relation client est privilégiée et vous bénéficiez d’un interlocuteur attitré et d’une équipe en appui dédiée.

 

En savoir plus 

Vous pouvez bénéficier du contrat Epargne expertise 83 d’Humanis pour faire profiter vos salariés d’un complément de retraite dans un cadre fiscal et social avantageux. Il vient compléter les retraites versées par les régimes obligatoires pour permettre à tout ou partie de vos collaborateurs de se constituer un supplément de revenu acquis et versé sous forme de rente viagère

 

En savoir plus

Le PERCO peut recevoir toutes les sources d’alimentation de l’épargne salariale (participation, intéressement, versements volontaires, abondement…), y compris des jours de repos non pris.

 

En savoir plus

Les sommes que vous versez au titre de la participation, de l'intéressement, ou encore de l'abondement, sont exonérées de charges sociales patronales (hors forfait social) et déductibles de votre résultat imposable.

 

En savoir plus

Une association ne peut pas mettre en place de primes de participation pour ses activités non lucratives. En revanche, quelle que soit sa taille ou la nature de son activité, elle peut proposer à ses salariés un accord d’intéressement et/ou un Plan d’Epargne Entreprise (PEE) et/ou un Plan d’Epargne pour la Retraite Collectif (PERCO).

 

Vos salariés, en versant sur ces plans, peuvent ainsi bénéficier de l’abondement que vous aurez défini (exemple : x 100% des versements). C’est cet abondement, exonéré de charges sociales salariales et patronales mais aussi d’impôt sur le revenu qui constitue votre contribution.

 

En savoir plus

La mise en place d’un PEE ou d’un PERCO est le résultat d’un accord collectif qui se conclue :

  • soit entre le chef d'entreprise et les représentants d'organisations syndicales représentatives ;
  • soit au sein du comité d'entreprise ; 
  • soit entre le chef d'entreprise et les 2/3 des salariés sur demande conjointe du CE ou des OS lorsqu’ils existent ;
  • soit unilatéralement en cas d’échec des négociations ou d’absence de CE ou DS.

 

En savoir plus