Flash gestion: les marchés financiers baissent mais il faut raison garder

28 Février 2020

Les marchés actions viennent de connaître une correction brutale et généralisée. L’once d’or a atteint des niveaux inédits depuis 2013 et les taux obligataires de certains pays, comme les Etats-Unis ou l’Allemagne, ont fortement baissé car considérés au même titre que l’or comme des valeurs refuges. 
 

 

Cette correction se produit après un rallye boursier très soutenu depuis plusieurs mois. 
Les marchés actions étaient donc particulièrement vulnérables.

 

Télécharger l'analyse détaillée

 

 

Pourquoi cette réaction des marchés?

Les mesures de confinement de certaines villes en Europe notamment en Italie, pour endiguer la propagation du coronavirus Covid-19 sont les principaux déclencheurs de cette soudaine et brutale aversion au risque des investisseurs. Jusque-là, les pays asiatiques étaient presque les seuls concernés par de telles mesures. Les marchés financiers s’interrogent sur les conséquences économiques d’un confinement possible des capitales occidentales. De plus, si la diffusion du virus devenait incontrôlable, les dégâts économiques pourraient être sérieux. Il est donc logique que les marchés corrigent. 

 

Mieux comprendre

Si les avions de la compagnie aérienne X sont cloués au sol, si les hôtels de l’entreprise Y sont vides, si les usines automobiles du constructeur Z sont à l’arrêt ou si les magasins du groupe de distribution non-alimentaire W sont désertés cela impactera l’économie des pays concernés et la croissance économique mondiale.

 

 

A quoi s'attendre pour la suite?

Les marchés se concentrent sur la faiblesse temporaire à court terme de l'économie et espèrent que les décideurs politiques mondiaux agiront rapidement. C’est déjà le cas, les conditions monétaires et financières s’assouplissent considérablement dans le monde ce qui devrait permettre d’amortir les effets induits par le coronavirus. En Chine, les données officielles montrent que l'épidémie de coronavirus est progressivement maîtrisée permettant aux décideurs politiques de se concentrer sur le redémarrage de l'économie (en dehors de la province de Hubei). Plus de 60% des entreprises ont repris leurs activités et le gouvernement annonce la reprise progressive des liaisons aériennes suspendues…

 

 

 

Quels impacts pour notre gestion ?


A notre avis, la correction et la volatilité des marchés actions pourrait donc continuer quelque peu. Par la suite, tout dépendra de deux facteurs : l’ampleur des mesures pour contenir l’éventuelle poursuite de la propagation du virus d’une part, et la mise en œuvre de politique pour atténuer l’impact économique d’autre part.


Notre construction de portefeuille depuis l’émergence du virus a privilégié la prudence, ce qui nous semble raisonnable compte tenu des développements les plus récents. Ainsi, depuis le début d’année, au sein des fonds diversifiés, nous sommes « neutre » concernant notre exposition aux actifs risqués.

 

L'avis du gérant

Pour notre gestion, ces réactions extrêmes des marchés créent des opportunités qu’il faudra saisir ; par exemple, en achetant les valeurs dont le prix a fortement baissé, ou encore en renforçant l’exposition actions dans les fonds flexibles notamment… Il nous semble judicieux de composer avec la volatilité à court terme pour tenter de tirer profit des mesures à moyen terme qui seront prises par les gouvernements et les institutions financières des principaux Etats occidentaux et par la Chine.

 

 

 

Achevé de rédiger le 28 février 2020 par les équipes de gestion de Malakoff Humanis Gestion d’Actifs

Sur le même thème

Flash gestion: COVID-19, les Etats et les banques centrales réagissent

23/03/2020 - Marchés financiers
  Environ 3 mois après son apparition en Chine, l’épidémie de coronavirus a été déclarée pandémie par l’OMS le 11 mars dernier. Les gouvernements européens prennent des mesures de plus en plus draconiennes face à l'accélération de sa progression.  Lire la suite

Flash gestion: COVID-19, plans de relance en Europe et aux Etats-Unis

23/03/2020 - Marchés financiers
  Malgré une hausse de plus de 23% de l’indice CAC 40 depuis les points bas du 16 mars dernier, les indices actions mondiaux ont clôturé le premier trimestre de l'année sur des baisses jamais atteintes depuis la crise financière de 2008, en raison notamment de l'aggravation de la crise sanitaire aux Etats-Unis et de son impact sur l'activité économique des pays en confinement.    Lire la suite

Les dispositions d’Epsens face à l’épidémie Covid- 19

13/03/2020 - À la Une
Dernière mise à jour - 2 avril 2020   Le contexte actuel lié à l’épidémie de Covid – 19 conduit Epsens à mettre en œuvre son plan de continuité des activités permettant d’assurer les opérations liées à vos plans d’épargne salariale. Lire la suite